Marchés, activités, matières textiles

La chaîne de l'industrie textile est une des plus longues et des plus complexes du secteur manufacturier. Sa connaissance ainsi que celle des matières est indispensable pour s'assurer d'un rendu adéquat en fonction des usages. Nous en proposons un bref aperçu dans cette page.

Les activités textiles  |  Les domaines d'application  |  Les matières textiles

Des formations professionnelles dédiées permettent d’accéder à ces connaissances passionnantes à la fois techniques et traditionnelles.

Pour plus d'informations :

Vous cherchez un partenaire industriel ? Consultez l’annuaire de nos adhérents 

Tricotage - LEMAHIEU
Tricotage © LEMAHIEU

Les activités textiles 

La fabrication de produits textiles nécessite de nombreuses étapes dont la maîtrise garantit la qualité. Autant d’activités que couvre l’industrie textile française. 

La préparation des fibres et la filature : de la matière brute à la production de fil

Qu’il s’agisse de fil en matière naturelle (coton, laine, chanvre lin …), artificielle ou synthétique, chaque fibre a ses spécificités auxquelles la technique de filature et l’outil de production doivent s’adapter. Aussi, les industriels sont-ils souvent spécialisés.

Le moulinage est l’action de tordre le fil de soie. Cette opération augmente sa résistance, modifie son aspect et peut lui conférer de nouvelles propriétés (extensibilité, brillance, etc.).

Les procédés de production des étoffes

-    Le tissage
Le tissage est un procédé de production de tissu dans laquelle deux ensembles distincts de fils sont entrecroisés à angle droit pour former un tissu. Les fils verticaux sont appelés fils de chaîne et les fils horizontaux sont les fils de trame. 

-    Le non tissé ou intissé

Ces matériaux sont réalisés à partir de fibres consolidées mécaniquement, chimiquement ou thermiquement. Ils sont principalement utilisés dans des textiles techniques (lingettes, produits d’hygiènes, produits à usage unique dans le médical, supports structurels en aéronautique, dans l’automobile …).

-    Le tricotage
Le tricot est une technique utilisée pour fabriquer une étoffe à partir d'un fil. Le tricot est constitué de boucles, appelées mailles, passées l'une dans l'autre. Les mailles actives sont tenues sur des aiguilles jusqu'à ce qu'elles puissent être bloquées par le passage d'une nouvelle maille à travers elles. Cette technique permet d'obtenir une étoffe naturellement extensible.

-    Le tressage
Utilisé en corderie et passementerie, les tresses sont des étoffes obtenues par l’entrelacement oblique de plusieurs fils en coton, polyester, polyamide, viscose… (à la différence du ruban, qui est fabriqué par tissage de fils parallèles).
-    La dentelle 
Une dentelle est une étoffe légère, très ajourée, constituée d'un fond formé par un réseau sur lequel apparaissent divers dessins plus ou moins opaques. Elle peut être exécutée par les dentelliers à la main ou à la machine. Les points sont tricotés ou noués.
-    Le feutre
Le feutre est un textile non tissé fabriqué par compression et ébouillantage de poils, avec parfois un traitement chimique.

L’ennoblissement

Ce terme désigne les différentes étapes qui vont conférer au textile un certain nombre de caractéristiques : blanchiment, teinture, impression, apprêts mécaniques ou chimiques, enduction. Certains traitements peuvent être réalisés sur le fil, sur les étoffes et même sur les produits finis.

La broderie

La broderie est un art de décoration des étoffes qui consiste à ajouter sur un support un motif plat ou en relief fait de fils simples, mais aussi parfois en intégrant des matériaux tels que paillettes, perles voire pierres précieuses.


 

May-2-Sylvie-Thiriez
Parure de lit © Sylvie Thiriez

Les domaines d’application

Si l’habillement et la maison sont les domaines d’application du textile les plus connus, ce dernier est utilisé dans la quasi-totalité des secteurs industriels : dans le transport (automobile, ferroviaire, aéronautique), l’agriculture, le médical ou le sport, le bâtiment ou l'électronique. 

Agriculture

Filets de protection des cultures contre les insectes ou agressions climatiques, écrans textiles d'isolation thermique et filtration solaire...

Ameublement, Décoration

Aménagement d'intérieur, canapés, linge de maison (draps, couvertures, protection de literie), linge de toilette, mobilier, rideaux, voilages...

Bâtiment, Construction

Textiles et toiles de protection solaire, avec traitement acoustique, habillage de façades, toitures tendues pour stade de foot, stores intérieurs et extérieurs...

Emballage

Emballages textile extensibles permettant de protéger les produits alimentaires dont la viande, sacs personnalisables et sur-mesure du type tote-bags…

Génie Civil

Renforcement des sols avec des géotextiles pour les infrastructures routières, textiles anti-érosion…

Industrie

Tissus de verre pour l’isolation électrique et la filtration air chaud, bâches de camions, composites …

Médical, Santé

Textile qui soigne : implants, pansements et dispositifs médicaux (ceinture lombaire, solutions de contention, dispositifs anti-œdèmes, textiles lumineux pour soigner la jaunisse du nourrisson…)

Textile de protection : champ opératoire, casaque, combinaison, masque ...

Mode, Habillement

Mode (homme, femme, enfant), luxe, lingerie et balnéaire, chaussant, accessoires, vêtements de travail et d'image, vêtements d'intérieur...

Protection individuelle (EPI)

Équipements de protection individuelle traités contre la pluie, le feu ou la chaleur à destination des forces de police, de la gendarmerie, des pompiers ou des unités spéciales, gants anti-coupure, casques anti-bruit…). Vêtements techniques pour les militaires (gilets pare-balles, tenues de protection …).

Sport et Loisirs

Vêtements de sports techniques aux multiples fonctions : thermo-régulantes, déperlantes, imperméables, chaussures de sport bio dégradables ou réalisées avec des matériaux recyclés, combinaisons de natation... mais aussi équipements de loisirs (planches et voiles de kitesurf, voiles de parapentes, tentes, ski, raquettes de tennis, cadres de vélo), cordages et filets.

Transports

Sièges, habitacles d’intérieur, airbags, pneus pour l’automobile. Extrémités des pâles d’hélicoptères, intérieur des nez d‘avions ou de fusées pour l’aéronautique et l’aérospatial. Sièges et revêtements de sol dans le ferroviaire et le maritime.


 

Les matières textiles

Une matière textile est dite textile si elle permet la réalisation de fils (qui deviendront ensuite une étoffe), de feutres ou de non-tissés. Chaque matière ou mélange de matières a des caractéristiques propres qui vont impacter la façon dont elle doit être travaillée, et conférer des propriétés spécifiques au produit textile final.
Elle peut se présenter sous forme de : 

  • Fibres : éléments discontinus de petite longueur (de quelques millimètres à quelques dizaines de centimètres de long).
    Brun de Vian Tiran © Pierre-Jean Verger
    Brun de Vian Tiran - Toucher matière laine 
    © Pierre-Jean Verger

     

  • Fils ou filaments : Eléments continus de plusieurs centaines de mètres.

Les fibres textiles sont classées en trois grandes catégories. 

  • Les fibres naturelles : 

-    d’origine animale : laine, cachemire, mohair, soie … 
-    d’origine végétale : coton, lin, chanvre, ramie, jute…

  • Les fibres chimiques 

-    Les fibres artificielles (fabriquées à partir d'une matière première naturelle comme la cellulose ou certaines protéines).
-    Les fibres synthétiques (obtenues par réactions chimiques, issues du pétrole ou de la biomasse).

  • Les fibres minérales.

 

Documents à télécharger

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Continuer En savoir plus